Qui est le casoar à casque, l’oiseau le plus dangereux du monde ?

casoar à casque

La nature est formidable et nous étonne constamment. Les milliers d’espèces d’animaux et de plantes ne cessent de nous interloquer et de nous en apprendre un peu plus sur notre monde. Tout autour de la planète, on trouve de nombreuses familles d’oiseaux : des petits moineaux européens que l’on connaît bien, des magnifiques oiseaux sauvages, imposants et colorés… Mais connaissez-vous le casoar à casque ? Ce grand volatile est considéré comme l’oiseau le plus dangereux du monde. Voici ce qu’il faut savoir à son sujet.

Le troisième plus grand volatile du monde

Une chose est sûre, le casoar à casque est un animal impressionnant et très effrayant. Sa taille ne laisse pas indifférent… Il s’agit du troisième plus grand volatile dans le monde. Ce dernier peut mesurer jusqu’à 2 mètres de haut ! À première vue, on pense tout de suite à un proche de l’autruche ou à un animal préhistorique. En effet, le casoar semble tout droit venu d’une autre époque. Ce gros volatile ressemble fortement aux oiseaux préhistoriques et aux dinosaures !

En réalité, le casoar appartient à un ordre d’oiseaux bien précis, les Struthioniformes. L’autruche en fait aussi partie, mais la plupart des oiseaux de cette classification ont aujourd’hui disparu. Le casoar vit en Indonésie, en Nouvelle-Guinée mais aussi dans le Nord de l’Australie. Cette étonnante espèce est aujourd’hui considérée comme vulnérable. En effet, cette dernière est classée dans la catégorie “préoccupation mineure” par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). Sa population est bien en déclin.

Un oiseau qui ne peut pas voler

Cet oiseau imposant possède des caractéristiques bien spécifiques. Tout comme l’autruche, ce gros volatile ne peut pas voler ! Rien d’étonnant à cela. Pourquoi ? Car ce gros spécimen pèse en moyenne, entre 70 kilos et 100 kilos ! Mais cela ne l’empêche pas de courir et de sauter, jusqu’à plus 2 mètres de haut ! Et cela n’est pas sa seule spécificité… Le casoar à casque se démarque aussi par sa crête distinctive, sur le haut de sa tête, qui ressemble beaucoup à un casque. Cette crête n’a cependant aucune utilité particulière. Cet oiseau est aussi facilement repérable si on s’attarde sur son plumage noir, contrasté de jolies plumes rouges et bleues.

casoar qui marche (mais ne vole pas)

Enfin, comme tous les oiseaux, la femelle casoar à casque pond, pour donner naissance à ses petits. Mais les gros œufs de couleur verte sont ensuite protégés et couvés par le mâle ! En effet, il n’est pas rare que la femelle décide de partir juste après la ponte des œufs. Le mâle couve et élève alors seul les petits, durant une année entière. Chez les casoars, c’est la femelle qui a le plus de pouvoir, c’est aussi la femelle qui décide avec qui elle veut s’accoupler !

Un oiseau très dangereux

Ce gros animal à plumes se nourrit essentiellement de fruits et de graines… On pourrait donc penser qu’il ne s’intéresse pas aux humains et qu’il est pacifiste, mais pas du tout ! Le casoar à casque est réputé pour être l’oiseau le plus dangereux du monde. Ce n’est pas une blague. Il détient même ce record dans le célèbre Guinness World Record. Ce gros oiseau est considéré être aussi dangereux qu’un alligator !

Le casoar à casque possède des pattes et des griffes puissantes, qu’il n’hésite pas à utiliser pour attaquer. Ces griffes peuvent mesurer jusqu’à 10 centimètres, de vraies armes dangereuses !

Cet oiseau à l’humeur irritable n’aime pas être dérangé et n’a pas peur des humains. Son comportement a évolué au fil du temps. Désormais, le casoar ne craint plus l’homme et ne supporte pas être dérangé. Il ne supporte pas non plus qu’on vienne se promener sur son territoire ou près de sa nourriture ! Ces volatiles colériques sont capables de charger des voitures, de s’introduire dans des maisons et d’agresser quiconque se dresse contre eux, d’autant plus si le but est de protéger les œufs ou le nid.

Les attaques peuvent être mortelles. Les casoars ne possèdent pas que des griffes, ils sont capables de courir jusqu’à 50 km/h et de bondir sur leurs adversaires, pour s’abattre à pleine puissance sur ces derniers.

On recense aujourd’hui plus de 200 attaques non-mortelles. La plupart de ces attaques sont en lien avec les mauvaises habitudes des touristes et des riverains. En effet, de nombreuses personnes subissent ces attaques car elles tentent d’approcher et de nourrir les casoars ! Oubliez donc cette idée si vous croisez un casoar !

Vous l’aurez compris, le casoar à casque n’est pas un animal commode ! Il vaut mieux se méfier de l’oiseau le plus dangereux du monde, ou du moins, l’observer de très loin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *