Le poisson lune : mieux connaître ce géant des profondeurs

poisson lune

Les mers et les océans contribuent à la beauté de notre planète. Les fonds marins regorgent de créatures, de récifs, et de coraux, aussi somptueux que mystérieux. Sous l’eau, c’est aussi, toute une population qui vit, toute une biodiversité et un écosystème marin qui contiennent une grande variété de poissons, et de nombreuses espèces. Le poisson lune évolue, lui aussi, dans ces eaux profondes. Ce drôle d’animal marin intrigue beaucoup. Mais connaissez-vous vraiment ce grand poisson ? Voici ce qu’il faut savoir à son sujet.

Le poisson lune, le grand champion des poissons osseux

Le nom scientifique Mola Mola ou Mole ne vous parle peut-être pas, mais vous connaissez peut-être ce poisson sous son nom le plus répandu, le poisson lune. Cet animal marin appartient à la famille des Molidae. Il s’agit d’un poisson osseux, mais pas n’importe lequel. En effet, ce géant est le plus lourd et le plus grand des poissons osseux ! Il peut peser plus de 1 000 kilos et mesurer plus de 3 mètres de long. Il détient ainsi le fameux record du poisson osseux le plus lourd de la planète.

Des caractéristiques physiques étonnantes

Ce gros poisson possède donc des propriétés surprenantes, mais cela n’est pas seulement lié à son poids et à sa taille. Cet animal étonne aussi par son aspect. En effet, sa forme particulière, ronde et aplatie, interpelle. Ce géant possède une grosse tête, avec deux yeux situés de part et d’autre de cette dernière. Ainsi, il peut surveiller les allées et venues des prédateurs, et repérer facilement ses proies. Ce gros poisson possède également deux nageoires qui lui permettent de se déplacer aisément dans les eaux profondes.

Un poisson réputé paresseux

Le môle se trouve dans les mers et océans tempérés, tout autour de la planète, notamment en Méditerranée. Ce géant est capable de plonger jusqu’à 600 mètres de profondeur. Mais ce drôle de spécimen a une étonnante réputation… On dit qu’il est paresseux ! En effet, dans l’océan, il arrive souvent que le poisson lune flotte en surface pour se dorer la pilule. Ce comportement est observé depuis très longtemps par les chercheurs, mais aussi par les pêcheurs, qui se retrouvent parfois nez à nez avec ces gros animaux marins.

En réalité, cela est un mythe, et le poisson lune n’est pas un flâneur. Si l’animal marin remonte à la surface, c’est pour se réchauffer au soleil. Pourquoi ? Car lorsqu’il se trouve dans les eaux profondes, les températures sont beaucoup plus froides. Le fait de remonter à la surface permet au poisson lune de récupérer thermiquement et de retrouver de l’énergie !

Un poisson amateur de méduses

Un si gros animal doit se nourrir en conséquence ! Le poisson lune est amateur d’un met bien particulier… La méduse ! En effet, ce géant des océans doit engloutir de grandes proportions de méduses au quotidien pour satisfaire son appétit. Ses proies préférées sont consommées en grandes quantités car elles sont assez pauvres en calories. Il arrive également que le poisson lune consomme des calmars ou des crustacés. Il faut savoir que le poisson lune grandit toute sa vie. Plus il se nourrit, plus il grossit, et cela, jusqu’à sa mort !

Par ailleurs, le poisson lune est aussi victime de la pollution plastique qui sévit dans les océans. En effet, il peut arriver que ce spécimen se fasse duper par les sacs plastiques qui flottent et qui ressemblent à des méduses…

Le poisson lune ne gonfle pas

Dans l’imaginaire collectif, le poisson lune est un poisson qui gonfle pour se défendre. Cependant le Môle, nommé aussi poisson lune, ne gonfle pas ! Il existe bien des poissons capables de se transformer. Le poisson globe en fait partie. Ce drôle de spécimen gonfle comme un ballon lorsqu’il se sent en danger. Son autre nom est le poisson ballon. Il peut se remplir d’air ou d’eau en seulement quelques instants. Ce mécanisme de défense lui permet de se protéger. Cela dissuade aussi les autres prédateurs de s’attaquer à lui !

Le poisson globe n’est pas le seul poisson capable de tripler de volume. C’est aussi le cas de l’espèce de poisson nommée Diodon. Les poissons de cette espèce sont souvent appelés “poisson hérisson” ou “poisson porc-épic”. Ces derniers possèdent des pics qui se déploient lorsqu’ils se mettent à gonfler. Une technique très dissuasive ! Le poisson lune, est lui, déjà assez imposant. Il n’a pas besoin de se gonfler pour stopper ceux qui auraient envie de s’attaquer à lui ! Par ailleurs, il faut savoir que peu d’animaux marins osent le défier. Ses principaux prédateurs sont le requin, l’orque ou encore le lion des mers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *