Tout savoir sur la Pygargue à tête blanche, ce symbole américain

Le pygargue à tête blanche est peut-être le plus majestueux et le plus vénéré de tous les oiseaux de proie d’Amérique du Nord. Choisi comme symbole de force et de fierté pour les États-Unis, honoré et respecté par les Amérindiens depuis des siècles, ce magnifique oiseau est peut-être le plus célèbre de tous les oiseaux de proie.

Contrairement à de nombreux autres oiseaux de proie que l’on trouve dans le monde entier, le pygargue à tête blanche ne se trouve qu’en Amérique du Nord. Il n’y a peut-être rien de plus gratifiant pour l’amateur d’oiseaux que d’apercevoir le pygargue à tête blanche dans la nature. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce symbole américain.

L’histoire de cet aigle

À une certaine époque, le pygargue à tête blanche était abondant en Amérique du Nord, certaines estimations faisant état de près de 500 000 oiseaux aux XVIIIe et XIXe siècles. Malheureusement, l’intervention humaine, sous la forme de la perte d’habitat, de l’abattage pur et simple et de l’utilisation de pesticides et de produits chimiques, a provoqué un déclin catastrophique de sa population. Au milieu des années 1960, il ne restait plus que 450 couples nicheurs.

L’utilisation généralisée du pesticide DDT a grandement contribué à ce déclin, car ce pesticide s’est frayé un chemin dans la chaîne alimentaire jusqu’à l’organisme des aigles. Aujourd’hui, le pygargue à tête blanche est peut-être la plus grande histoire de retour en force de l’histoire des espèces menacées. En 1995, le pygargue à tête blanche a été officiellement retiré de la liste des espèces menacées aux États-Unis.

La description physique de la pygargue

Le pygargue à tête blanche est un grand oiseau qui mesure environ 90 cm de long. Comme pour les autres oiseaux de proie, la femelle est plus grande que le mâle d’environ vingt-cinq pour cent. La femelle adulte pèse en moyenne 5,8 kg, tandis que le mâle adulte pèse environ 4,1 kg. L’envergure des ailes mesure entre 180 et 243 cm d’un bout à l’autre de l’aile, ce qui en fait un très grand oiseau. Les seuls oiseaux nord-américains plus grands que le pygargue à tête blanche sont le condor de Californie et l’aigle royal, qui est à peine plus grand. Le plumage d’un pygargue adulte est brun foncé pour aller de pair avec sa tête et sa queue blanches distinctives. Le pygargue possède des pattes et un bec jaune vif.

Ses habitudes

Le pygargue à tête blanche niche généralement près de la côte ou d’un grand lac ou d’une rivière, car son régime alimentaire se compose principalement de poissons. Il n’est pas opposé à la chasse aux petits mammifères et volera de la nourriture si l’occasion se présente. Le pygargue à tête blanche, comme les autres oiseaux de proie, s’accouple généralement pour la vie et construit son nid en bâton en hauteur.

Si les rapaces vous intéressent, n’hésitez pas à visiter notre site partenaire sur les hiboux et les chouettes !

L’aigle atteint sa maturité à l’âge de quatre ou cinq ans, et un couple nicheur produit une ponte de un à trois œufs, généralement à la fin de l’hiver ou au début du printemps. Les œufs seront incubés pendant quatre à six semaines, les deux parents se partageant les tâches d’incubation. Une fois éclos, les aiglons grandissent rapidement et prennent environ un kilo tous les quatre ou cinq jours. Il leur faudra environ dix à douze semaines pour prendre leur premier envol et, à ce moment-là, ils sont presque aussi grands que leurs parents.

Un symbole fort

Vous l’aurez compris, cet oiseau est un rapace impressionnant qui a échappé de peu à l’extinction. Le symbole de liberté véhiculé par l’aigle est ce qui rend fier les Américains qui adulent cet oiseau. Si jamais vous en croisez un lors de vos voyages, vous saurez maintenant tout ce qui fait la particularité de cet animal.

Vous aimerez aussi :

  1. Tout savoir sur le toucan, l’oiseau au bec imposant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *