Quelle activité physique pour son chien ?

chien qui court

Avoir un chien, c’est synonyme d’engagement et de responsabilités. Oui, nos amis à quatre pattes attendent de nous qu’on joue avec eux, qu’on leur donne de l’amour, qu’on les nourrisse, mais surtout, qu’on leur fasse pratiquer des activités physiques. Un chien qui bouge est toujours bien physiquement autant que mentalement.

Pourquoi l’activité physique canine est-elle si importante ?

Comme chez l’humain, le sport est aussi chez les chiens, un bon moyen de préserver la santé. En plus, cela les aide à lutter contre l’anxiété et contribue à leur bonne humeur constante. Les activités physiques canines permettent entre autres d’avoir un chien heureux.

Faire pratiquer du sport à son chien est également LA meilleure manière d’aider celui-ci à abandonner certains de ses mauvais comportements. Il dépensera une grande partie de son énergie dans la pratique sportive et arrêtera enfin ses « bêtises » qui vous énervent tant : détruire les coussins, fouiller dans des saletés, creuser dans le jardin, etc.

Si votre chien a tendance à aboyer excessivement, les exercices physiques diminueront aussi les aboiements. De la tranquillité en perspective !

Les critères importants pour choisir l’activité physique de son chien

La race

Bien que tous les chiens aient besoin de faire des exercices, certains ont plus d’énergie à dépenser que d’autres.

Les races les plus petites comme le Chihuahua et le Yorkshire Terrier sont très peu énergiques. Leurs activités physiques devraient s’en tenir à 20 à 40 minutes par jour, surtout lorsqu’elles arrivent à l’âge adulte. Les races géantes telles que le Grand Danois et le Saint-Bernard ne sont pas non plus de très grandes sportives. 40 à 60 minutes d’exercices par jour leur suffisent amplement.

Les chiens de race brachycéphales comme le Bouledogue anglais, le Terrier de Boston, le Carlin, exigent aussi peu de pratiques physiques. Leur anatomie nasale génère parfois des soucis respiratoires lorsqu’ils effectuent trop d’activités.

Nos amis les plus exigeants en matière de sport sont le Border Collie, le Husky sibérien, le Berger belge et le Labrador Retriever. Leur besoin varie de 1 h 30 à 2 h par jour.

L’âge du chien

Les jeunes chiens sont sans conteste les plus grands destructeurs. Ils débordent en effet d’énergie, ce qui reflète leur besoin sportif. En revanche, les chiens adultes requièrent moins d’activités. Plus ils gagnent en âge, plus ils deviennent faibles et parfois même, ils souffrent de différents problèmes de santé.

Les chiots sont, quant à eux, super actifs comme animaux. Cependant, à leur âge, ils se fatiguent très rapidement. Laissez-les se défouler pendant environ une trentaine de minutes par jour. La durée de la séance est à augmenter au fur et à mesure qu’ils grandissent.

Quelques exemples d’activités physiques canines

Il existe de nombreuses activités physiques à faire avec son chien, celles citées ci-après ne sont que quelques exemples.

L’agility

Il s’agit d’un parcours de 100 à 200 m que le chien devrait traverser. Au fil de son avancée, il rencontrera des obstacles différents : tunnel, balançoires, pneus, etc. Son maître le guidera par des voix et gestes afin qu’il effectue le moins d’erreurs possibles. Ce sport canin a l’avantage de s’adapter à presque toutes les races, du moment que le chien est en bonne santé. Si vous avez cependant un chiot, les éléments du parcours doivent être revus pour que ceux-ci s’adaptent mieux à son âge.

Le frisbee dog

Le frisbee dog consiste principalement à lancer un disque que le chien devrait attraper et ensuite rapporter. Un vrai jeu d’équipe, cette activité renforce intensément la complicité entre l’animal et son maître. Attention, le frisbee est déconseillé chez les chiots ainsi que chez les bêtes trop lourdes.

Le canicross

C’est une autre forme du jogging avec son chien. La différence, c’est que le maître et l’animal seront reliés au moyen d’une laisse élastique attachée à une ceinture. Le chien court à son rythme tandis que son propriétaire le guide vocalement. L’avantage de cette activité physique canine, c’est qu’elle permet de parcourir jusqu’à plusieurs kilomètres.

Des points à retenir

  • Avant d’entamer une activité physique régulière avec son chien, il est recommandé de d’abord consulter un vétérinaire. Il faut savoir que la faculté sportive d’un animal dépend aussi de son état de santé. Le véto saura alors vous conseiller sur la durée exacte des séances, les exercices à privilégier et ceux à éviter.
  • Si vous disposez d’un grand jardin, n’allez pas croire que votre chien fera du sport « tout seul ». Avoir un espace vaste est un réel atout pour que l’animal puisse se dépenser, mais votre implication reste tout de même importante.
  • La marche avec son chien est, certes une pratique nécessaire, mais cela ne remplace pas forcément les activités physiques un peu plus intenses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *