Chiens et enfants : coexistence, conseils et bienfaits

chien et enfant

Enfants et chiens: comment vivre ensemble en paix? Est-il nécessaire de préparer le chien à l’arrivée d’un nouveau-né dans la famille? Quelle est la meilleure race pour les jeunes enfants? Dans cet article, vous trouverez tout ce que vous devez savoir sur la relation entre les chiens et les enfants.

C’est formidable d’avoir un ou plusieurs chiens dans la maison et de les voir jouer avec les enfants. De plus, les nombreux avantages d’avoir un animal de compagnie dans la famille sont incontestables.

Cependant, il est nécessaire de connaître certaines informations fondamentales et de suivre certaines précautions pour que la coexistence entre enfants et amis à quatre pattes soit sereine. Voici donc une série d’idées à ce sujet.

Chiens et enfants, conseils généraux

Grandir avec un animal de compagnie peut être une expérience stimulante et enrichissante pour un enfant. Cependant, les parents ne doivent pas considérer le chien comme une «baby-sitter» pour les enfants. En fait, il y a souvent des cas de morsures graves par des chiens contre des enfants et trop souvent le blâme est donné au «chien agressif». Voici ce qu’il faut garder à l’esprit:

  • Ne laissez jamais un enfant seul avec un chien. Ne laissez jamais un enfant seul avec un chien sans la surveillance d’un adulte. Il ne faut pas oublier que, même involontairement, pendant le jeu, un chien peut blesser l’enfant, ne serait-ce qu’en lui sautant dessus pour jouer.
  • Souvent, l’enfant n’est pas capable d’interagir correctement avec le chien: par exemple, il peut tirer la queue ou les oreilles: dans de tels cas, le chien peut réagir en donnant des signaux d’avertissement (s’éloigner ou grogner).
  • La surveillance continue du parent est fondamentale, pour éviter que l’enfant ne blesse par inadvertance le chiot qui, effrayé, peut manifester diverses réactions allant jusqu’à l’agression.
  • D’autres fois, le chien voit en l’enfant un «animal» à défendre, au point d’arriver à le «protéger» des étrangers ou des adultes en général. Mais il peut aussi arriver que le chien prenne l’enfant pour une proie et manifeste donc un comportement prédateur à son égard.
  • Lors de l’adoption d’un chien ou chiot, il est bon de l’emmener chez le vétérinaire le plus tôt possible pour vérifier qu’il est en bonne santé. Le vétérinaire effectuera tous les examens cliniques et les vaccinations de base.

Chiens et enfants : les avantages de vivre ensemble

Il y a de nombreux avantages à avoir un animal de compagnie à côté de vous. Mais quels sont les principaux avantages de vivre ensemble entre un chien et un enfant dans le même foyer? Ici, ils sont énumérés ci-dessous:

  1. L’enfant joue et bouge plus.
  2. Vivre avec un chiot augmente l’intelligence émotionnelle d’un enfant.
  3. Et cela améliore son apprentissage (du moins à l’école).
  4. Les enfants qui ont des animaux de compagnie ont également de meilleures relations avec leurs parents et leurs pairs.
  5. Et ils sont plus calmes et moins stressés.
  6. Avoir un chien peut aider à se protéger des maladies.
  7. Et pour se défendre contre les allergies.
  8. Un chien augmente également la sociabilité chez les enfants autistes.

Hygiène : bébé et chien peuvent-ils vivre ensemble?

Le risque pour un enfant de tomber malade à cause d’un chien domestique est très faible. Mais apprenez-lui à se laver les mains après l’avoir caressé (faites-le aussi). Apprenez plutôt au chien à ne pas lécher le visage du propriétaire. Assurez-vous que le chien accepte les vaccinations et qu’il n’y a aucun problème de parasites (puces et tiques). Cela permet également d’éviter des maladies plus importantes, telles que la leptospirose ou la rage.

Comment choisir le chien de maison

Le chien est une merveilleuse compagnie, mais aussi un engagement en termes de temps et d’argent : il faut le promener régulièrement au moins 2/3 fois par jour et non seulement pour faire leurs besoins  mais aussi pour explorer, sentir, jouer et bouger. De plus, pour assurer une bonne santé physique, il doit être conduit chez le vétérinaire.

Une fois établi que le chien est compatible avec nos engagements, il faut se demander s’il faut adopter un chiot ou un adulte. Un chiot doit avoir le temps de lui apprendre à se salir dehors et de lui fournir les bases d’une éducation correcte pour une coexistence pacifique.

Lors du choix d’un chien, il faut aussi tenir compte de la taille: un grand à quatre pattes peut par exemple affecter les déplacements de la famille: de nombreux hôtels n’acceptent que les petits chiens et, en avion, seuls ceux d’un certain poids peuvent voyager à l’intérieur de l’avion avec le propriétaire, tandis que les chiens de taille moyenne et grande sont placés en soute.

De plus, les coûts d’entretien (nourriture, médicaments, etc.) varient  fortement entre un gros chien et un petit chien. Pour l’activité, la taille n’est pas vraiment le facteur déterminant: par exemple, des races comme le Terre-Neuve et le Grand Danois passent la majeure partie de la journée à se reposer, tandis que les petits Jack Russels sont toujours actifs et infatigables.

Comment faire accepter un nouveau-né par un chien

En prévision de la naissance du nouveau-né, il est nécessaire de veiller à ce que le chien apprenne progressivement et correctement les enfants, en les associant toujours à des expériences positives. En particulier, il convient:

  1. Faire apparaître le landauet le berceau dans la maison , ainsi que reproduire les cris, les pleurs et les vocalisations des bébés, grâce à des CD spéciaux disponibles sur le marché;
  2. Lorsque l’enfant arrive à la maison, il est bon de ne pas diminuer l’attention réservée au chien et de toujours récompenser (par des caresses, des récompenses en nourriture et en jeux) l’ami à quatre pattes lorsqu’il reste calme.
  3. On évite de punir le chien en présence de l’enfant, sinon il y a un risque d’association négative. De la même manière, on évite de repousser l’ami à quatre pattes lorsqu’il essaie de s’approcher de l’enfant.
  4. Il est également bon d’éviter que l’enfant touche les objets du chien, tels que le bol, le chenil et les jeux: à cet effet nous plaçons le chenil dans un endroit calme de la maison et inaccessible à l’enfant.

Offrir un chien à un enfant?

Souvent, de nombreux parents pensent à offrir un animal à leurs enfants, convaincus que c’est une pensée bienvenue et originale. « Mais, Les choses ne sont pas exactement comme ça », explique le vétérinaire  « En fait, offrir un animal en cadeau n’est pas toujours le bon choix et il faut bien y penser, pour éviter qu’il se retrouve, des mois plus tard, dans des chenils ou – pire encore – abandonné ». En France, selon les statistiques, « environ 60 000 chiens sont abandonnés par an, avec des pics plus élevés pendant les vacances d’été. C’est un paradoxe: ceux qui l’abandonnent sont souvent les mêmes qui l’ont reçu en cadeau et bientôt réalisé qu’ils sont incapable de s’en occuper.  »

Selon le vétérinaire, le chien, comme le chat, est un être vivant et, à ce titre, a de nombreux besoins: pour cette raison « l’adopter » doit être un choix réfléchi. «Prendre soin d’un animal est un défi, cela prend du temps, du dévouement et de l’amour» et ne doit pas être un caprice.

Comment intégrer un chiot dans la famille

D’accord, le chiot est rentré à la maison. Mais comment organiser l’espace pour une niche et l’alimentation de notre nouvel ami à quatre pattes?

Selon une dresseuse de chiens experte, «tout ce qui concerne la santé et la nutrition du chien doit venir du vétérinaire : l’important est donc de s’appuyer sur un spécialiste sérieux et fiable.

En ce qui concerne, l’accueil à la maison, ma suggestion est d’utiliser deux niches: un à placer dans une zone réservée de la maison où le chien peut se retirer s’il a besoin de tranquillité.  L’autre dans un endroit plus fréquenté, comme le salon ou la cuisine: ainsi le chien peut choisir en fonction de ses besoins. Toujours pour mettre le nouveau venu à l’aise, les chewing-gums pour chiens sont très utiles, à la fois alimentaire et ludique, ce qui peut aider le chien à se libérer du stress ».

Toujours selon l’experte, si vous rencontrez des problèmes avec le caractère de votre chien, vous devez toujours contacter un dresseur de chiens qui travaille avec une approche cognitive ou anthropologique. « La chose fondamentale pour créer la bonne harmonie entre les animaux et les humains est de comprendre les besoins de chacun et d’essayer de les faire coexister de manière respectueuse « .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *